VIVRE LOIN DU MONDE

J’ai découvert une émission vraiment chouette aujourd’hui : Vivre loin du monde (clique ici pour voir le replay disponible)

Je pense que ça me touche car j’aime cette idée d’isolement au coeur de la nature. De revenir à des choses basiques, simples et vraies.
Connecté pleinement au réel de la vie et de l’instant présent.
D’ailleurs mon film préféré de toute la vie est Into the Wild, où le personnage principal est dans cette quête de revenir à l’essentiel, et d’aller se retirer du monde.

L’émission Vivre loin du monde que j’ai regardée aujourd’hui m’a particulièrement inspirée car elle était centrée sur un moine bouddhiste vivant dans les montagnes de la jungle thaïlandaise. Un moine québécois d’origine, et non conventionnel dans sa pratique de son engagement bouddhiste. Qui s’autorisait une flexibilité dans les obligations pour s’adapter au milieu extrême dans lequel il avait choisi de vivre.

Voir la vie de cet homme centrée sur son cheminement spirituel, qui passait par 4h de yoga par jour, la méditation, beaucoup de sport, et la rencontre avec les villageois, car son « travail » à lui est de protéger 12 villages spirituellement, en échange de quoi ce sont les villageois qui lui donnent à manger.

Cette émission m’a fait longtemps réfléchir après l’avoir regardée.

D’abord, elle m’a rappelée l’importance des rituels au quotidien. Et de mettre le corps au centre de la pratique spirituelle.

Je sais que dans mon équilibre quotidien idéal, méditer dès le réveil est le meilleur moment pour moi. Même si ce n’est que 10 minutes.
Puis faire au moins 1/2 heure de yoga chaque jour, idéalement le matin aussi change complètement mon énergie pour la journée.

Je le sais et pourtant la plupart du temps je ne le fais pas. Je me laisse entrainer par mon mental qui me raconte que je pourrai dormir davantage et que « je le ferai demain ».

Alors ce moine m’a vraiment inspiré à me remettre dans mes routines.

Et sur l’aspect du rapport au « travail » qui m’a toujours beaucoup questionné, et encore en ce moment, je trouve ça aussi très inspirant.

Pour cet homme, son « travail » est de faire toutes ces activités de méditation et de yoga chaque jour, car son développement spirituel et son alignement est ce qui est attendu de lui, et qui est perçu par les villages qu’il protège comme une grande valeur.

Depuis longtemps je sens que j’ai un besoin énorme de passer du temps chaque jour dans mon corps, que ce soit à faire du yoga, de la marche en nature ou de la danse. Et aussi de passer du temps à méditer. Mais le frein le plus important que je rencontre est à l’intérieur de moi. C’est le fait que mon mental croit que cela ne « sert » à rien. Que c’est bien gentil mais que ça ne va pas me faire manger, que ce n’est pas assez « utile ».

Or, je crois de plus en plus que notre contribution au monde la plus importante est l’énergie que l’on dégage. L’amour et la paix que l’on cultive en nous, et qui émane de nous, énergétiquement. Qu’on en soit conscient ou non d’ailleurs. Tout est vibratoire, tout n’est qu’un gigantesque champ d’énergie où tout, absolument tout, est relié.

Et je peux voir que quand je m’autorise ces espaces, c’est souvent là que je reçois le plus « d’inspiration » sur des choses à écrire, à créer, à exprimer.

Je reviendrai sur ce sujet car il est fondamental et vraiment en profonde réflexion pour moi actuellement.

Partage moi dans les commentaires ton point de vue, j’ai hâte de te lire <3

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *