JE N’AI PAS ENVIE DE FÊTER LE NOUVEL AN

Tous les ans c’est pareil.
Quand les fêtes approchent, je n’ai qu’une hâte, être le 2 janvier.
Que ce soit passé.

Aujourd’hui, 31 décembre, comme pratiquement tous les ans, je ne me sens pas reliée à l’énergie de fête qui plane dans l’atmosphère.

C’est l’hiver, il pleut, il fait froid, j’ai plus envie de rester dans mon canapé avec mon plaid tout doux devant une série que de me mettre sur mon 31 (ça vient de là cette expression?!)
pour aller manger, boire, et m’agiter jusqu’à l’heure fatidique de minuit, où tout le monde va se souhaiter une bonne année.

Tout ça n’a pas de sens pour moi en fait.

Déjà parce que je me sens vraiment de plus en plus liée au rythme des saisons ces dernières années. Et cette période de « fêtes » en plein coeur de l’hiver est à contre-courant de mon rythme intérieur, qui a davantage envie de calme, d’hibernation, d’intériorité que d’agitations et d’excès en tout genre.

Cela fait plusieurs années que je ressens clairement le début d’une « nouvelle année » au moment du solstice de printemps, fin mars.

Là, clairement, il y a une énergie de renouveau, de célébration, de fête, de rassemblement, de connexion avec les autres.

Fin décembre je ne ressens pas ça, je ne l’ai jamais ressenti.

Alors comme je sens ça nettement depuis plusieurs années, j’ai essayé de faire différemment.

Soit d’être seule, et de ne rien faire de spécial, et bien j’ai quand même un peu déprimé…
Je pense que l’énergie collective étant à la fête, il y a quelquechose qui se ressent d’être en opposition au mouvement global autour de moi.

Soit ce qui marche le mieux pour moi c’est de faire une retraite ou un stage.
Un année j’ai passé cette transition dans un stage de biodanza, et c’était vraiment doux et joyeux. Une autre c’était un stage de danse des 5 rythmes et chamanisme, avec une hutte de sudation au moment du passage vers la nouvelle année. Un peu perché à mon gout, mais j’avais aimé ce contexte.
L’année dernière j’étais en retraite dans un monastère bouddhiste à coté de Limoges, ça avait été très sympa, bien qu’un peu bizarre aussi.

En fait à chaque fois que j’ai essayé quelquechose de différent, pour Noël ou pour le réveillon du nouvel an, j’ai passé un moment sympa, mais je n’avais pas l’impression de célébrer Noël ou le nouvel an finalement…

Alors je n’ai pas encore trouvé LA solution à cette situation pour moi.
J’ai essayé plein de choses.
Tous les ans je vois que la question se pose à nouveau, qu’ai-je envie de faire ?
Et je vais continuer d’apporter la réponse unique qui vient chaque année à cette question, dans l’instant.

Peut être arrêter de résister au fait que chaque année je n’ai pas envie de célébrer.
Je ne suis pas dans cette énergie intérieurement, mais en résistant à l’énergie extérieure plus forte, c’est toujours plus inconfortable que de suivre le mouvement, en respectant ce qui est au plus près du miens dans l’instant.

Et pout toi, comment c’est cette période de fête ? Comment tu le vis ?

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *