L’ÉNERGIE DE LA RÉSISTANCE

Il y a quelques semaines, un challenge nommé « 90 jours de contenus » a commencé sur Facebook.

J’ai plusieurs ami.e.s qui y participent, et je vois passer leurs publications quotidiennes.

Dès le départ, le tout premier jour, j’ai senti l’élan fort et très clair de me lancer avec eux dans ce nouveau « jeu ».

J’adore les défis, et je vois ça comme un jeu… enfin au démarrage !
[comme quand j’ai commencé mon défi des 100 jours en vidéo, sur ma chaine YT ici]

Mais quand c’est un défi qui s’inscrit dans la durée, très vite le jeu devient de moins en moins amusant, parce que ça devient une contrainte… qui me demande de la discipline !

Et chez moi, discipline = enfermement = fuite en courant à toute vitesse !!!

Alors depuis que ce défi a commencé, chaque jour je ressens cet élan intérieur d’y aller moi aussi. Et chaque jour je ressens l’intensité de ma résistance, plus forte que l’élan.

J’ai même récemment supprimé les notifications de certains amis, pour supprimer l’inconfort de voir leurs publications et la honte que j’ai de ma résistance.

Pourtant, j’ai tous les jours quasiment des idées de contenus à partager, j’en ai même des dizaines dans différents « enregistrements » qui seraient une base en cas de panne sèche d’inspiration.

J’ai l’envie, j’ai les idées, j’ai les capacités sans aucun doute. Et je n’y vais pas…

Et je goûte depuis plusieurs jours l’énergie que me prend cette résistance.

Enfin l’énergie que JE mets à résister, plutôt qu’à honorer mon élan de partage.

Parce qu’en regardant ça avec discernement et lucidité, je ne peux plus me raconter que c’est une résistance extérieure à moi qui me retient.

C’est un choix que je fais.

Le choix de laisser la résistance être plus forte. Et avoir le dernier mot.

Ce n’est pas « grave » en soi.
Je ne me sers pas de ça pour me flageller et me taper sur la tête.
Je vois.
J’observe.
Et je décide chaque jour de ce que je choisis de faire avec ça.
J’ai passé 54 jours à décider de résister.
Aujourd’hui je décide d’aller vers mon élan, plutôt que de lutter contre !

Je décide d’honorer mes élans de partage.
Je décide d’honorer mes élans d’expression.
Je décide de laisser totalement ouvert le champ des possibles sur la forme que va prendre l’élan de chaque jour.
Je décide de faire confiance à ma spontanéité et à mon inspiration.
Je décide de libérer mon expression et de partager ma vision.
Je décide de choisir la liberté sur la forme. Elle sera l’expression de ce qui me viendra dans l’instant. Parfois un post écrit ici, parfois sur Facebook. Parfois dans l’intimité de ma mailing list (inscris toi à droite si tu veux être sûr de ne rien louper). Parfois une vidéo, parfois un podcast. Parfois une photo, un poème, parfois une peinture.

Je choisis la liberté sur la forme et l’engagement sur le fond

Et je me réjouis d’honorer mon élan de partage et de vous offrir toute l’énergie qui m’anime en profondeur.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *