LAISSE TOI GUIDER PAR LA VIE

Je crois que nous sommes actuellement dans une énorme phase d’évolution des consciences.
Elle est là depuis quelques années ? décennies ? je ne sais pas.
Mais elle s’accélère, ça je le sens, et je peux aussi le voir autour de moi.

Pour moi l’ouverture a eu lieu en 2008.
Je n’arrivais pas à faire le deuil de mon père depuis 4 ans, et sur les conseils d’une amie, je suis allée rencontrer une medium.

Je n’oublierai jamais comment je me sentais à la sortie de ce rendez-vous.
Je me souviens de plein de détails, vous savez comme quand on a été marqué par un moment émotionnellement très fort.
Je revois la sortie de l’immeuble, l’allée jusqu’à la rue, le petit portail vert, je me souviens qu’il faisait nuit, et assez doux. J’étais garée sur la gauche, et ça m’a pris un moment avant de pouvoir reprendre le volant de ma voiture et rentrer chez moi.

Je suis restée là sur le trottoir, à regarder autour de moi en me disant « ah bon ? mais y a vraiment plus que ce que je vois alors ? c’est vrai ? ».
En vérité ça me faisait pétiller autant que ça me faisait peur, car je ne pouvais pas contrôler cet invisible… et je me sentais super vulnérable.

Et ensuite, comme j’étais une bonne cartésienne adepte de St Thomas depuis presque 30 ans, je me suis amusée les semaines qui ont suivies à tester (ou plutôt vérifier) cette idée.
Je pensais, ou disais à voix haute « ok alors s’il y a vraiment des anges, des personnes qui veillent sur moi, faites-moi un signe ! ». Je les mettais au défi ;-)
Et il m’est alors arrivé plein de situations cocasses, des synchronicités à la pelle, et au fil du temps j’ai bien dû accepter cette idée.

Ça fait donc 9 ans que je suis sur un chemin d’évolution de conscience.
Et justement je suis de plus en plus consciente que c’est un chemin ! et pas une destination…
Exactement la leçon que m’a enseigné le chemin de Compostelle si vous avez vu mes vidéos.

Un chemin que la vie nous invite à emprunter un jour.
Et je crois que nous n’avons aucun contrôle sur le fait que « notre » chemin aille dans cette direction. Pourtant dans les moments d’intense découragement, je me dis qu’à l’époque ou j’étais « inconsciente » la vie me semblait plus facile… ;-)
Non elle ne l’était pas. C’était juste différent.
Et puis de toute façon, quand tu es sur ce chemin, impossible de faire demi-tour.
Je ne crois pas qu’on puisse redescendre des étages de conscience ;-)

Le plus douloureux pour moi sur ce chemin c’est la volonté de contrôle qui est toujours là.
Je voudrais « savoir » où je vais. Et comment je vais y arriver.
Sauf que comme il n’y a pas de « destination », cette quête est épuisante, et surtout…. totalement inutile !

Mais j’en suis de plus en plus consciente, et de mon expérience la conscience est une étape toute proche de celle où ça lâche.

Alors ma philosophie du moment c’est d’arrêter de vouloir savoir où je vais.
Et de juste vivre.
De vivre le chemin.
En suivant les élans de mon cœur, au quotidien.
En faisant confiance qu’il me fait vivre et m’emmène là où je dois être.
Sur le chemin du jour.
Sans aucune attente de destination.

Et je crois vraiment qu’à un moment donné c’est la seule option.
S’abandonner au mouvement de la vie.
Se mettre « au service » de la vie.
Lui laisser le volant.
Faire pleinement confiance, oui vraiment s’abandonner.
Et se laisser guider par les mouvements, en nous et autour de nous.
A chaque instant.
Et plonger dans cette fluidité.
Se laisser simplement glisser et porter par le courant.
Le courant de la vie.

Comment serait ta vie si tu t’abandonnais à elle ?

Des vagues de lumière vers toi <3

Christelle

(sublime photo by La caresse de l’eau, portrait aquatique, île de la Réunion https://www.facebook.com/lacaressedeleau/)

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>